exemple de bateau

Vivre en bateau

Vivre en bateau c’est bien souvent un rêve et certains y arrivent. Certaines régions sont plus propices à la vie sur un bateau.

Vivre sur un bateau c’est tout d’abord des sacrifices

On sacrifie l’espace si on est par exemple une famille, il faut savoir s’accommoder avec les autres sans états d’âme. L’espace est réduit et chacun doit faire un effort. Vivre sur un bateau, aux Antilles par exemple, demandera moins d’effort. C’est une façon de vivre de certains français de métropole et plus économique que d’avoir une maison sur place.

Pas d’impôts ni de taxe d’habitation, mais un corps mort à régler

Que votre bateau soit ancré à un corps mort, c’est à dire qu’il a sa place, ou qu’il soit placé dans un port ou une marina, il faudra régler sa place. C’est une cotisation annuelle qui sera perçue en fonction de la taille du bateau. C’est aussi un impôt car bien souvent cette charge sera à régler au centre des impôts. Une assurance sera aussi obligatoire. Comme pour votre véhicule, vous devez avoir une assurance pour les dégâts que votre bateau peut occasionner à des tiers, en cas de tempête par exemple. Les autres garanties sont préconisées mais non obligatoires.

Certains navigateurs nous font rêver. D’autres essayent et retournent au port dès le lendemain comme le chanteur Renaud par exemple.

exemple de bateau

Ce n’est pas parce qu’on aime le bateau qu’on pourra y vivre dessus. Ceux qui font cette expérience, mûrissent bien leur projet afin de mettre toutes les chances de leurs côtés. Certaines personnes y vivent comme dans une habitation ludique, d’autres y vivront tout en parcourant les mers. La mer a toujours fait rêver et certains réussissent à conjuguer le plaisir en l’utilisant comme habitation. Ce n’est pas par économie car les bateaux qui peuvent servir d’habitation coûtent parfois bien plus chers qu’une maison.

Vivre sur un bateau c’est une raison de vivre, une manière de vivre autrement.